1 – Acquérir une antiquité

Faire du shopping n’enlève rien à la visite culturelle et à la fréquentation des musées, par exemple ; pousser la porte d’un antiquaire permet de regarder/toucher/acquérir des objets et des œuvres d’art. Les itinéraires culturels et touristiques devraient davantage prendre en compte cette possibilité en jouant des complémentarités des lieux publics et du secteur marchand.

Les commentaires sont fermés.